Lundi 4 octobre à 09h30, je reçois une notification sur mon calendrier, programmée à M-1 :

La fin du congé maternité de Lucie approche et toute l’équipe se réjouit déjà de la retrouver chez NUMA ! Ayant moi-même vécu cette situation il y a quelques années, j’ai conscience que sa reprise peut être source d’angoisse pour elle après 6 mois d’absence. Entre les départs et arrivées de nouveaux collaborateurs, les changements dans nos modes de travail, l’évolution des projets... ça fait beaucoup de changements pour elle.🤯

En plus, sa reprise se fera à distance, jusqu’à nos prochains jours NUMA du mois de novembre. Je ne voudrais pas qu’elle découvre (difficilement) tous ces changements sur le tas.

Lundi 11 octobre à 15h00, je profite de mon mail hebdo à l’équipe pour les solliciter sur ce sujet :

La semaine suivante, j’ai collecté les idées envoyées par l’équipe. Ces points précieux m’ont permis de construire un document super complet indiquant tous les changements survenus chez NUMA et les conseils concrets pour les assimiler. Tout ça, bien sûr avec la touche NUMA pour qu’elle se réapproprie - par la même occasion - le produit [ndlr : nos workshops] sur lequel elle va à nouveau travailler. Un extrait du résultats en images ici ! 👀

✍️  Notes pour plus tard tout de suite :
  • (Ré)intégrer un poste dans une organisation hybride est moins facile qu’en 100% présentiel : certains challenges peuvent être imperceptibles… à moins d’être formalisés par écrit.
  • Pour mettre le nouveau collaborateur à l’aise et lui permettre de prendre plus facilement ses marques, il faut réussir à se mettre dans sa peau et s’imaginer les questions qu’il aurait en tête à son retour. Lui envoyer les premières réponses par écrit est un bon moyen de le remettre dans le bain.
NE RATEZ PAS LES PROCHAINES CHRONIQUES !
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.